Les livres

Tyler Cross (1) : Tyler Cross

par Fabien Nury
Années 1950. Tyler Cross, après avoir braqué 17 kilos d'héroïne à la mafia, se rend à Black Rock, un bled paumé au fin fond du Texas sous la coupe d'un magnat du pétrole.

Tyler Cross (2) : Angola

par Fabien Nury
La suite des aventures du braqueur Tyler Cross dans l'Amérique des années 1950.

Un coup sans risque, garanti sur facture...

J’avais découvert la collaboration de Nury et Brüno il y a plusieurs années sur « Atar Gull ou le destin d’un esclave moderne », Un récit puissant, un sens de la mise en scène brillant, un graphisme simple, mais d’une  efficacité exceptionnelle, Les deux gars méritaient vraiment que l’on surveille attentivement leur travail. L’un et l’autre ont déjà une bibliographie très importante, chacun de leur côté, Nury est un scénariste prolifique, Brüno possède un coup de crayon aisément reconnaissable, la réunion des deux donne lieu à des productions percutantes.

Percutante, à l’image de leur héros, Tyler Cross. Enfin, héros, c’est vite dit : Braqueur, assassin, dénué de toute moral, violent et froid comme la mort, Tyler n’a rien du gendre idéal. Dans le premier tome, notre anti-héro mettait une petite ville des Etats-Unis à feu et à sang après un braquage ayant mal tourné. Dans ce deuxième tome, un second braquage conduit Tyler à Angola, une prison sordide. Tout occupé à son évasion et à la préparation de sa vengeance contre ceux qui l’ont trahi, le tueur à gage aura fort à faire.

 

Cette fois encore, la collaboration Nury/Brüno nous offre une œuvre superbe, au graphisme dépouillé et maitrisé, une histoire qui vous gardera accroché à la BD du début à la fin, des répliques et des personnages que Quentin Tarantino regretterait de ne pas avoir créés, en bref un petit bijou glauque et noir d’ors et déjà en lice pour le prix des libraires BD 2015.

Loading...
Malvoyant
Thème par défaut

Tyler Cross

 

Bande annonce du premier volume

Angola

 

Bande annonce du second volume

Ce qu'en disent les auteurs...

 

Petit entretien avec Fabien Nury et Brüno