Nouveautés musique

A vos réservations ! Prêts ? Cliquez !

 

 

 

Nouveautés CD 2017

Pour l'écoute des extraits c'est ici !

Nouveautés CD 2017

&

par Julien Doré
Ce quatrième album du musicien, solaire et humain, est bardé de son écriture unique, entière et poétique.

Automaton

par Jamiroquai
Après sept ans d'absence, le musicien anglais revient sur le devant de la scène avec un huitième album studio.

Camille & Julie Berthollet

par Camille Berthollet
Le premier album de Camille a fait l'effet d'une bombe grâce à l'émission Prodiges, mais surtout à la fraîcheur, au talent et la beauté de Camille Berthollet, chevelure de feu et sourire éclatant d'une adolescente violoniste de 16 ans. Déjà très présente sur cet album, sa soeur Julie la rejoint pour cette suite intitulée sobrement Camille et Julie Berthollet. L'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo et ses 90 musiciens apportent une ampleur et une diversité nouvelles. Il est dirigé par le jeune chef Julien Masmondet et Guillaume Vincent est au piano pour la musique de chambre. Un invité surprise : Thomas Dutronc à la guitare dans Les yeux noirs. Des tubes incontournables (Brahms, Khatchatourian, Rimski-Korsakov, le Trio de Schubert... ) alternent panache (Brahms / Danse hongroise) et nostalgie (Schubert Trio op. 100) et font ainsi de cet album un voyage coloré, contrasté, entre la grande formation symphonique et l'intimité des pièces avec piano.

Divide

par Ed Sheeran
Avec seulement deux albums studios derrière lui, + (plus) et x (multiply), le songwriter compte déjà 20 millions d'albums vendus dans le monde. Il accumule aussi les collaborations à succès avec Pharrell Williams, Taylor Swift, Justin Bieber, One Direction (...). Après avoir additionné et mutiplié, il a décidé de diviser pour mieux régner...

Fake sugar

par Beth Ditto
Après dix-sept ans à distiller un garage punk de plus en plus dansant au sein de Gossip, Beth Ditto se lance en solo. Elle a ici choisi comme principale collaboratrice Jennifer Decilveo (Andra Day, Ryn Weaver). La productrice a réussi à trouver l'équilibre parfait entre le parti pris punk de Ditto et une approche plus ouvertement pop. L'album n'hésite pas à mêler blues endiablé, pop jukebox, rock lascif et soul saupoudrée de country.

Far from home

par Calypso Rose
A 75 ans, Calypso Rose originaire de Trinidad est la reine du calypso. Ce genre musical fut rendu universel dans les années 50 (entre autre par Harry Belafonte) et fut longtemps l'appanage exclusif de la gente masculine. Elle en dynamita les conventions et les codes dès le début des années 70. Plus de 800 chansons composées, une vie incroyable semée d'embuches, une pugnacité hors normes, toujours phénoménale et festive sur scène : l'heure est venue pour elle d'avoir partout la reconnaissance de son oeuvre. Far from home a été produit par Ivan Duran. Manu Chao qui a découvert au hasard d'un voyage le mythe a été conquis par ce bout phénoménal de femme, et vient poser sa guitare et sa voix sur trois titres.

Humanz

par Gorillaz
Après 7 ans d'absence, le groupe virtuel de Damon Albarn et Jamie Hewlett présente son cinquième opus qui fait suite à Plastic beach (2010). Marqué de la "vibe" pop/electro/urbaine actuelle, cet album fait la part belle aux influences de la musique noire et electro des 90s de Damon Albarn qui s'affiche aux côtés d'un casting d'invités élégant et éclectique allant du hip-hop à la soul, en passant par le rock. On trouve en effet sur la vingtaine de titres les rappeurs De La Soul, D.R.A.M., Vince Staples ou Pusha T, le soulman anglais Rag'n Bone Mane, le chanteur de dancehall jamaïcain Popcaan, les inégalables Grace Jones et Mavis Stapes, la voix de Savages, Jenny Beth, l'impressionnant Benjamin Clementine ou encore les nouvelles figures indie R&B, Kali Uchis, Kelela et Kilo Kish !

Les Conquêtes

par Radio Elvis
Pierre Guénard, auteur chanteur, slameur par le passé, Colin Russeil, batteur et clavier, rencontré au lycée, et Manu Ralambo, guitariste embarqué plus tard, se sont soudés en 2013 autour de leur projet Radio Elvis. Après deux EPs, ils sortent ici leur premier album. Ils ont composé ensemble, arrangé sur scène, et peaufiné leurs chansons en studio, et ils voient avec émotion ce premier opus arriver dans les bacs. Des sons de guitare puissants et variés qui sont venus à Manu naturellement au gré des mots écrits par Pierre. Une logique pour affirmer une envie frénétique de partir ailleurs. Des guitares pleines de force, de mélodies et d'aspérités. Les tempos ne sont jamais les mêmes. Colin, à la batterie et aux claviers, propose une multitude de contrastes comme les lumières changeantes de leurs pays imaginaires. Cet album tient en éveil. Nul repos possible au cours du voyage, mais l'envie perpétuelle de l'écouter sans arrêt. Toutes les chansons sont essentielles. Les conquêtes sont des aventures qui entrainent sur les chemins de l'errance, les sens en alerte, au gré du vent, du sable, du soleil. Métaphores amoureuses, aventureuses, exploration de soi ou quête spirituelle, chacun y trouvera sa propre conquête.

Liberté chérie

par Calogero
Entouré de ses complices Marie Bastide, Paul École et Pierre Riess aux textes et de Florent Marchet ou de son frère Gioacchino à la composition, l'immense mélodiste qu'est Calogero nous propose son septième album solo.

Musique de France

par Acid Arab
Quand les musiques électroniques et arabes se rencontrent. Ici, pas de techno boum-boum avec des samples de darboukas. Pas de dance référencée avec des clins d'oeil aux clichés orientalisant. La musique du duo parisien est sincère et profonde. Elle prend sa source dans une culture, plus que dans une musique. Ce n'est pas un patchwork, pas un collage, pas même une fusion : c'est une rencontre. Entre des instruments, des rythmes, un solfège, une façon de jouer, ancestraux. Et un savoir-faire parfaitement actuel.

One more light

par Linkin park
Tout au long de leur carrière, ils n'ont cessé de prendre des risques. Peu d'artistes ont autant mélangé les genres, les émotions en gardant une signature forte. C'est le groupe d'une génération qui a donné naissance à des albums inimitables tels que Hybrid theory et le seul à pouvoir se vanter d'avoir collaboré avec Jay-Z, Steve Aoki, Paul McCartney et Metallica. One more light est un disque personnel où les six membres se dévoilent. Il marque une évolution musicale nette, un nouveau territoire exploré par le groupe.

Petit Biscuit

par Petit Biscuit
Petit Biscuit, c'est Mehdi, un jeune prodige de l'électro de 16 ans qui a commencé à composer dans sa chambre. Grand fan et magicien du sample, le jeune artiste excelle dans l'art de donner à chaque son une texture et une sensibilité unique. Mélomane avant tout, il joue et interprète chaque instrument présent sur ses pistes : du violoncelle au piano, en passant par la guitare et les percussions. Après un an sans avoir dévoilé de nouveaux tracks, la sortie de ce EP va sans aucun doute être une excellente nouvelle pour tous ses fans aux quatre coins du monde !

Plates coutures

par Matmatah
En 2015 à l'occasion des vingt ans de la création du groupe (séparé depuis 2008), l'idée d'une reformation fait alors son chemin. Mais pour eux, il ne s'agit pas simplement de partir sur les routes jouer d'anciens titres. Ils ont des choses à dire. Il est à nouveau temps d'écrire. Emmanuel Baroux, qui avait déjà accompagné Tristan Nihouarn sur sa tournée en solo, prend la suite de Sammy à la guitare. Matmatah embarque en août 2016 pour l'Angleterre, accompagné de Bruno Green, en charge de la réalisation d'un nouvel opus. En l'espace de quelques semaines, les automatismes reviennent, le sentiment d'urgence jaillit de la section rythmique, toujours constituée d'Eric Digaire et de Benoît Fournier. La voix de Tristan, tantôt tranchante, tantôt émouvante, n'a pas bougé. Rapidement, onze titres sont mis en boîte. Le résultat ? Une immense bouffée d'oxygène à un moment où l'atmosphère générale est emplie de tensions. Dans cette ambiance délétère de fin du monde permanente, Matmatah répond aux maux par les mots.

Révolution

par IAM
Ce huitième album du groupe marseillais est un disque qui déborde, qui donne plus qu'il ne prend, un disque lumineux, volontaire, généreux et rigolard, maquisard et empathique, pas dupe et jamais blasé, c'est une déclaration d'amour à la musique, la leur, la nôtre, rap, reggae, soul, funk. C'est une main tendue à tous ceux qui ne veulent pas se contenter de respirer, un avertissement aussi, à ceux qui entretiennent la haine sans penser aux conséquences, à ceux qui se trouvent toujours une excuse pour ne pas avancer, pour accuser l'autre de leurs propres dérives.

Score

par 2cellos
Accompagné par le London Symphony Orchestra, dirigé d'une main de maître par le chef d'orchestre et arrangeur Robin Smith, le duo à deux violoncelles interprète les thèmes des plus grandes épopées de l'histoire du cinéma sous une forme éminemment nouvelle. Parmi tous ces chefs d'oeuvre oscarisés, on retrouve entre autres Titanic, La liste de Schindler, Le Seigneur des anneaux, Gladiator, Game of thrones, Le Parrain. Sulic et Hauser ont su créer et se développer par leur style unique bien au-delà des genres musicaux, allant de la musique classique à la pop, au rock, tout en passant par la musique de film.

Selfocracy

par Loïc Nottet
Pour Loïc, la porte d'entrée sera une émission radio qui annonce l'ouverture des candidatures pour The Voice Belgique. Poussé par une amie, il surprend le jury avec sa version de Chandelier (Sia). La télévision belge, qui a repéré son talent, lui propose de participer au concours de l'Eurovision. Et c'est ainsi que Rhythm inside lui permet de finir quatrième du concours européen. La chorégraphe Marie-Claude Pietragalla, membre du jury de Danse Avec Les Stars, est touchée par sa performance et lui envoie un message. De fil en aiguille, Loïc se retrouve casté par TF1 pour la saison 2015/2016 de DALS, où il en ressort vainqueur. Mais si le public a adulé Loïc danseur, que va-t-il en être de Loïc chanteur ?

Shikantaza

par Chinese man
Cinq ans après Racing with the sun, Chinese Man revient avec un second album élaboré entre Marseille, Bombay et le repère ardéchois du groupe. Shikantaza est une invitation au lâcher prise, à saisir le moment présent, un chemin vers l'éveil qu'il appartient à chacun d'emprunter.

Spirit

par Depeche mode

The Cinema of Quincy Jones

par Quincy Jones
Pour la première fois, voici réunies les grandes partitions de cinéma de Quincy Jones, remasterisées en version intégrale. Il a fallu mener un long jeu de pistes pour retrouver et restaurer les bandes masters concernées, pour reconstituer le puzzle d'un fragment de vie entièrement voué à l'écriture pour l'image. Découvrez ici sept années d'une grande intensité, une parenthèse enchantée (1965-1972) prolongée par The Wiz, film de sa rencontre avec Michael Jackson, et surtout La couleur pourpre de Steven Spielberg. L'étape cinéma va être décisive dans la reconnaissance de son talent : jusqu'alors auréolé d'une réputation d'arrangeur virtuose, c'est Hollywood qui va installer et le confirmer en tant que compositeur.

Ti amo

par Phoenix
Le plus international des groupes français composé de Thomas Mars (voix), Laurent Brancowitz (guitare), Christian Mazzalai (guitare) et Deck D'Arcy (basse) revient avec un 6e album studio que le quatuor considère comme "son disque résolument le plus romantique" ! Produit par le groupe, déjà couronné d'un Grammy Award et d'une Victoire de la Musique, cet opus a été enregistré à La Gaîté Lyrique à Paris avec l'aide de leur collaborateur de longue date Pierrick Devin. Selon leurs propres termes, c'est un disque sur les émotions simples et pures : l'amour, le désir, la luxure et l'innocence. C'est aussi un disque sur leurs origines européennes et latines, sur une version fantasmée de l'Italie : un paradis perdu fait d'éternels étés (marqués par une grande légèreté, une infinie clarté, de la glace à la pistache... ), de juke-boxes sur la plage, de Monica Vitti et Marcello Mastroianni, de désir intrépide et de statues de marbre d'époque...

Vianney

par Vianney
Après l'incroyable succès de son premier album : disque de platine et artiste masculin de l'année aux Victoires de la Musique ; Vianney est de retour avec un second disque éponyme. Un album très attendu qui confirme l'audacieux genre de cet artiste hors-norme qui réunit la chanson française et le song writing anglo-saxon.
Malvoyant
Thème par défaut