On a encore le droit de rêver...

Il y a des gens qui font de la BD pour raconter des histoires, d'autres qui en font pour étaler au monde tout l'or qu'ils cachent dans leurs doigts. L'artiste du jour appartient à une autre catégorie, relativement inclassable, que l'on pourrai qualifier de fabriquant de rêves gentiment frappadingue... Rien de péjoratif là-dedans, bien au contraire, Marc-Antoine Mathieu est un créateur de génie qui travaille à dépasser les limites de la narration tant sur la forme que sur le fond. Son héros, Julius-Corentin Acquefacques (Kafka en verlan), évolue dans un univers onirique et absurde rappelant fortement Brazil de Terry Gilliam, avec un zeste de Philémon (Ca me fait penser qu'il faudra qu'on parle de Philémon un de ces quatre, un autre monument de la BD, mais pardon, je m'égare....). Ainsi donc, notre héros doit faire face à un univers en constante révolution, peuplé de personnages haut en couleur, ce qui n'est pas évident pour une BD entièrement en noir et blanc.
C'est d'ailleurs sur la forme que tout le génie de l'auteur s'exprime. Ici, le quadrillage de la planche devient élément de décor, la couleur apparait au détour d'une page, des cases creuses nous font voyager dans le temps, parfois la lecture débute au milieu de l'histoire, des pages déchirées amènent à une autre compréhension, la 3D nous saute parfois au yeux....
Bref, Marc-Antoine Mathieu s'amuse à briser les codes de la BD traditionnelle pour en développer le plein potentiel artistique, alors ne perdez pas une seconde de plus et partez faire un tour au pays des rêves en sa compagnie !

L'oeuvre

Julius Corentin Acquefacques, prisonnier des rêves (5) : La 2,333e dimension

par Marc-Antoine Mathieu
Alors que les inspecteurs tentent d'emprisonner les rêves qui s'échappent de lui par dizaines, Julius songe au "rêve qu'il ne faut pas faire" : il passe derrière la ligne d'horizon et tombe en emportant avec lui l'un des points de fuite qui créent la perspective et le relief. A son réveil, le monde est devenu plat !

Julius Corentin Acquefacques, prisonnier des rêves (6) : Le décalage

par Marc-Antoine Mathieu
Prisonnier de ses propres rêves, Julius Corentin doit faire face aux écueils de l'absurde et aux distorsions de la logique. Issus de sa psyché, des personnages secondaires hantent ses songes et suivent de même un chemin tortueux.

Julius Corentin Acquefacques, prisonnier des rêves (2) : La Qu...

par Marc-Antoine Mathieu

Julius Corentin Acquefacques, prisonnier des rêves (4) : Le Début de la fin

par Marc-Antoine Mathieu

Le Dessin

par Marc-Antoine Mathieu

Julius Corentin Acquefacques, prisonnier des rêves (3) : Le Processus

par Marc-Antoine Mathieu

Julius Corentin Acquefacques, prisonnier des rêves (1) : L'Origine

par Marc-Antoine Mathieu

Mémoire morte

par Marc-Antoine Mathieu
Malvoyant
Thème par défaut